Les différentes voies d’abord des prothèses totales de la hanche

Nous pratiquons les voies antérieures de hanche qui ne sont pas traumatisantes pour les muscles.

Soit la voie de Hueter modifiée (qui a notre préférence à ce jour), soit la voie antéro-externe de Rötinger :

 

La voie d’abord antérieure de Hueter

Il s’agit d’une voie mini-invasive. Le chirurgien fait une incision sur la face antéro externe de la cuisse de moins de 10 cm de long. Cette voie d’abord permet de passer entre les muscles et garde intact le capital musculaire. Le malade est sur le dos, sur une table d’opération spéciale appelée table orthopédique.

La table que nous utilisons est totalement électrique permettant au chirurgien de manipuler lui-même le membre opéré sans l’aide de l’infirmière de la salle d’opération.

 

La voie de Rötinger

Il s’agit d’une voie d’abord mini-invasive, n’entraînant aucune section ou désinsertion musculaire. Le malade est positionné sur une table d’opération ordinaire, sur le côté (décubitus latéral). L’incision s’effectue sur la partie antérieure et externe de la hanche. Le chirurgien passe entre les muscles sans les couper. Elle fait appel à une instrumentation spécifique.

 

La voie d’abord postérieure

Elle consiste à aborder la hanche par en arrière qu’en sectionnant les muscles situés entre le bassin et le fémur (muscles pelvi-trochantériens) puis le chirurgien ouvre la capsule de l’articulation et peut alors changer cette articulation.

 

La voie d’abord antéro-externe de Hardinge

Le chirurgien cette fois passe par en avant, mais il est nécessaire de désinsérer la partie antérieure du gluteus médius (moyen fessier) et du Vastus Lateralis (vaste externe), dont la cicatrisation peut parfois être difficile.

 

La voie d’abord par tranchotérotomie

Le chirurgien réalise une section osseuse du grand trochanter pour avoir accès à l’articulation. Cela nécessite ensuite de repositionner le grand trochanter et de le fixer par un cerclage. Une période de 45 jours sans appui (marche avec cannes anglaises) est nécessaire pour permettre la consolidation.

 

Sur le même sujet