La prothèse totale inversée

L’arthrose de l’articulation scapulo-humérale peut-être traitée par la mise en place d’une prothèse totale remplaçant les deux versants (huméral et glénoïdien) de l’articulation.

Un arthroscanner sera nécessaire pour évaluer la qualité de la coiffe des rotateurs et celle du cartilage.

Elle est indiquée en cas de rupture de la coiffe des rotateurs.

Sur la glène de l’omoplate est positionnée une « glèno-sphère » et sur l’humérus une cupule. Cela permet d’inverser les forces sur l’articulation qui ne fonctionne qu’avec le muscle deltoïde sans avoir besoin des muscles de la coiffe.

Ces prothèses ne sont mises en place le plus souvent qu’après 75 ans en raison de leur durée de vie encore limitée.


Prothèse totale d’épaule inversée


Mobilité possible après une prothèse inversée

 

Sur le même sujet