Les différents conflits

Le conflit antérieur de la hanche est caractérisé par un contact anormal entre des zones du cotyle et de la tête fémorale. Il survient chez l’adulte jeune, et souvent sportif, et est responsable de la survenue d’une arthrose précoce. 

La physiopathologie :

Il en résultera une zone de souffrance localisée sur le cartilage et le labrum. Cette anomalie peut siéger soit sur la tête fémorale il s’agira alors d’un effet came, soit sur le rebord antérieur du cotyle, il s’agira alors d’un effet « tenaille ».

 

1°) le conflit par effet came :

il s’agit d’un défaut de sphéricité de la tête fémorale. Il existe un défaut de courbure de la tête dans la partie antérieure créant une « véritable bosse » qui va rentrer en conflit avec le cotyle, créant ainsi une zone de souffrance cartilagineuse, à l’origine de l’apparition de véritables clapets cartilagineux. L’étiologie de ce trouble reste incertaine. Peut-être «une épiphysiolyse silencieuse » pouvant être la principale cause d’arthrose de hanche du sujet de moins de 50 ans (environ 40 %).

 

2°) le conflit par effet tenaille :

L’anomalie siège au niveau du cotyle par une proéminence du rebord antérieur. Cela entraîne un contact anormal entre le rebord antérieur du cotyle et la tête fémorale.

Cette anomalie peut-être due, soit à une rétroversion du cotyle, soit une proéminence du rebord antérieure ou encore une Cox a profunda.

Il existera une souffrance du labrum dû à sa compression entre le col fémorale et le cotyle.

 

Pour en savoir plus

 

Sur le même sujet :