Le traitement de l’arthrose de hanche (coxarthrose)

Il est tout d’abord médical, puis si ce dernier n’est plus efficace, chirurgical.

Le traitement médical de l’arthrose

Il permet de lutter contre la douleur par la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires. Parfois, il est possible protéger le cartilage par la prise de chondroprotecteurs, ralentissant l’usure du cartilage. Il est important de lutter contre l’enraidissement de l’articulation et la perte de la force musculaire en faisant de la rééducation.

 

Le traitement chirurgical de l’arthrose

L’intervention chirurgicale devient nécessaire lorsque le traitement médical n’a plus suffisamment d’effet, et que le retentissement sur la vie courante devient important.

Faire cette intervention dépend de nombreux facteurs, qui varient d’un sujet à l’autre par exemple :

  • le mode de vie ;
  • la tolérance vis-à-vis de la douleur ;
  • la gêne fonctionnelle ressentie.

La décision d’une intervention étant prise, le chirurgien vous demandera faire un bilan préopératoire complet et décidera, en discutant avec vous, du type de chirurgie le plus approprié : Chirurgie conservatrice ou Prothèse totale de la hanche

 

Le bilan préopératoire

Il comprend :

  • une prise de sang.
  • un bilan à la recherche d’un foyer infectieux :
    • panoramique dentaire et consultation chez votre dentiste (les soins devront être terminés au moins huit jours avant la date de l’intervention),
    • un examen bactériologique des urines dont les résultats sont à montrer à votre médecin traitant afin de traiter une éventuelle infection.
  • une consultation chez un cardiologue.

 

La chirurgie conservatrice

Ces techniques sont indiquées si la zone d’usure est limitée :

  • l’arthroscopie de la hanche : le chirurgien va voir dans l’articulation et corrige certaines anomalies responsables des douleurs.
  • une ostéotomie de la hanche ou du bassin : le chirurgien coupe l’os et le réoriente pour faire travailler les zones où le cartilage est sain et mettre au repos les zones où le cartilage est usé. Ce type technique n’est réservé qu’à des patients très jeunes de façon à tenter de préserver l’articulation le plus longtemps possible.
  • ces traitements peuvent permettre de ralentir l’évolution de l’arthrose. Plusieurs années après il sera parfois nécessaire de réaliser une prothèse totale.

 

La prothèse totale de hanche (arthroplastie totale de hanche)

Quand l’arthrose de la hanche est plus importante ou que vous avez une nécrose de hanche, il faut remplacer la totalité de l’articulation par une prothèse totale de hanche.

Il existe plusieurs types de prothèses totales de hanche et elle peuvent être mises en place de plusieurs façons (différentes voies d’abord)

  • Certaines prothèses de hanche remplacent uniquement le cartilage du bassin et du fémur en conservant le col fémoral : on parle de resurfaçage de hanche.


    Implants de resurfaçage articulaire

  • Le plus fréquemment on met en place une prothèse dans le fémur et dans le bassin il s’agit d’une prothèse totale de hanche.

 

Pour en savoir plus

 

Sur le même sujet