Le diagnostic de l’arthrose du genou

Votre médecin ou votre chirurgien en vous examinant pourra apprécier :

  • La localisation de votre douleur : au niveau du genou sur la partie interne ou externe et sur la rotule.
  • L’intensité de la douleur (le nombre de prises de médicaments nécessaires pour la calmer, la limitation des distances parcourues en marchant, un réveil nocturne parfois, etc.).
  • La présence d’une boiterie ou l’utilisation de cannes.

En vous examinant, il recherchera une limitation des amplitudes articulaires et le déclenchement d’une douleur lors de certains mouvements, ainsi que l’importance de la déformation de l’axe du membre.

Les examens complémentaires :
La radiographie standard, le plus souvent suffit, à faire le diagnostic. Elle montre une diminution de l’espace normal entre le tibia et le fémur ou le fémur et la rotule, confirmant alors la diminution, voire la disparition du cartilage articulaire.

Par ailleurs, il sera possible de voir les ostéophytes et la présence d’une éventuelle usure osseuse.

 

Un grand cliché permet d’apprécier l’importance de la déformation du membre inférieur et la désaxation.

Il est parfois utile de réaliser un arthroscanner qui permettra, dans certains cas, de mieux analyser les autres compartiments du genou notamment si une prothèse partielle est indiquée.

 

 

Pour en savoir plus :

 

 

Sur le même sujet