Le bilan complémentaire

Un bilan radiologique standard sera réalisé permettant le plus souvent d’orienter le diagnostic. Une échographie peut éventuellement être réalisée à la recherche de la rupture.


 

L’arthroscanner

Cet examen permet d’affirmer la rupture de la coiffe en montrant le passage de liquide dans la bourse sous acromiale. Il permettra par ailleurs de connaître la taille de la rupture, les tendons touchés et l’état des muscles.

 

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) (fig. 4) permet aussi de faire l’analyse de la rupture, mais notre préférence va plutôt à l’arthroscanner.

 

Sur le même sujet