L’entorse du genou

Le genou est stabilisé par un pivot central (ligament croisé antérieur et postérieur) et des éléments capsulo-ligamentaires périphériques dont les ligaments latéraux internes et externes.

Lors d’un traumatisme du genou, et selon la force et le mécanisme de ce traumatisme, différentes structures ligamentaires peuvent-être distendues ou rompues. On parlera d’entorse du genou.

Selon le nombre des structures touchées et l’importance des lésions le chirurgien pourra définir s’il s’agit d’une entorse grave ou non. Il prescrira parfois un bilan complémentaire comprenant assez souvent une IRM du genou.

Cette IRM confirmera une éventuelle lésion du LCA et permettra de vérifier la présence de lésions associées sur d’autres ligaments et surtout sur les ménisques.

 

Le traitement

Après le traitement initial consistant souvent en une simple immobilisation par une attelle et des antalgiques, il faudra faire ensuite de la rééducation, permettant de retrouver la fonction de l’articulation.

La décision d’une intervention sur les ligaments se fera sur un faisceau d’arguments permettant d’établir le bénéfice d’une intervention au vu des risques possibles à court, moyen et surtout long terme.

La reconstruction du LCA consistera à remplacer le ligament croisé antérieur par un tendon prélevé ailleurs dans l’organisme : le plus souvent soit le 1/3 central du tendon rotulien (technique de Kenneth Jones), soit les tendons du demi-tendineux et droit interne (DIDT).

Mise en place du tendon rotulien et fixation par vis d’interférences dans la technique de Kenneth Jones

L’intervention sera réalisée sous arthroscopie, la durée de l’hospitalisation est courte  : trois jours environ.

Ensuite, une rééducation soutenue est nécessaire selon un protocole bien établi.

Les complications possibles sont l’infection, les douleurs, la phlébite, un hématome et la raideur du genou.

Un suivi strict est donc nécessaire pour diagnostiquer au plus vite ces éventuels problèmes et les traiter si besoin.

 

En savoir plus