Prothèse totale inversée

L’arthrose de l’articulation scapulo-humérale peut-être traité par la mise en place d’une prothèse totale remplaçant les deux versants (huméral et glénoïdien) de l’articulation.

Un arthroscanner un nécessaire pour évaluer la qualité de la coiffe de s rotateurs et celle du cartilage.

Elles sont indiquées en cas de rupture de la coiffe des rotateurs.

Sur la glène de l’omoplate est positionnée une « glèno-sphère » et sur l’humérus une cupule. Cela permet d’inverser les forces sur l’articulation qui ne fonctionne qu’avec le muscle deltoïde sans avoir besoin des muscles de la coiffe.

Ces prothèse ne sont mise en place le plus souvent qu’après 75 ans en raison de leur durée de vie encore limitée.


Prothèse totale d'épaule inversée


Mobilité possible après une prothèse inversée

Sur le même sujet

A la une

  • LE RAPID RECOVERY pour les PTH et PTG

    Lancement du Programme RAPID RECOVERY

    À  la Clinique Saint Jean de Dieu

    Le Programme RAPID RECOVERY est destiné à améliorer la prise en charge des patients opérés, d’une arthroplastie de la hanche (prothèse totale de hanche) et du genou (prothèse totale du genou),

    afin de leur permettre de recouvrer une autonomie suffisante pour un retour à domicile dans les meilleurs conditions possibles.

    vous trouverez la vidéo vous présentant la déroulement de la réunion d'information  en cliquant sur le lien ci dessous :

    Lire la suite

  • LA COXARTHROSE

    Aux Etats unis l’incidence de la coxarthrose dite symptomatique est de 80/100 000 habitants.

    C’est donc une maladie relativement fréquente, dont la présence est fortement corrélée à l’âge : 68 % des arthroses apparaissent chez des patients de plus de 50 ans. Et le nombre de personnes ayant une arthrose va augmenter du fait du vieillissement de la population.

    Lire la suite